Deuil, blessure vive

Volume 16, numéro 2

 

Printemps 2004

 

Page couverture : René Derouin, Migrant, 1993

 

Sommaire

Pour commander ce numéro en version papier

 

Le deuil, cette blessure vive qui résulte d’un arrachement psychique et social, peut survenir à n’importe quel moment de la vie. C’est notre capacité à nous séparer de la personne qui nous est chère qui détermine la longueur d’un deuil. Le temps est donc un facteur essentiel du travail de deuil. Il est d’autant plus important qu’une partie du travail du deuil consiste justement à faire remonter un à un tous les souvenirs, bons ou mauvais, afin de les examiner sous l’angle nouveau du « c’est fini ». Ce travail de compréhension du passé ou cette appropriation d’un héritage que l’on se donne à soi-même permet d’acquérir de nouveaux outils pour mieux construire son avenir. C’est ce que divers spécialistes issus de plusieurs disciplines exploreront dans le but de mieux faire comprendre ce qui se passe lorsqu’on vit un deuil.

Please reload

NUMÉROS
Please reload

Conception du site

Mise à jour du site

logo_frontières_blanc.png

© Copyright 1988-2018, Revue Frontières

 

Université du Québec à Montréal
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal, QC, Canada, H3C 3P8

1 (514) 987-3000 #8537

frontieres@uqam.ca

Revue Frontières | uqam | mort |